À travers le paysage de l’humour québécois, Réal Béland a toujours su se tailler une place de choix. Il enchaîne tournée après tournée, les billets ne manquant jamais de s’écouler. En vue de son spectacle Faire semblant, l’humoriste s’est amusé à sonder les passants de la Plaza St-Hubert à savoir ce qu’ils souhaitaient le voir faire sur scène. On a choisi de lui répondre.

1. De l’imitation

Quand on pense au titre Faire semblant, on pense : se prendre pour un autre. Pourquoi pas le faire littéralement! Réal Béland est un maître du personnage. C’est une facette de son humour qui ne lui a jamais fait défaut. Selon nous, il pourrait y aller beaucoup plus précisément en créant des personnages qu’on connait dans le star système québécois.

Non? Alors…

2. Un coup de téléphone mémorable

On lui permet aussi de nous resservir du déjà-vu, après tout, ça marche! Une des personnalités incontournables et hilarantes de Béland est sans contredit Monsieur Latreille et ses coups de téléphone. C’est un segment de spectacle qui ne rate jamais sa cible. Parce que, dans le fond, un bon vieux coup de téléphone, ça fait toujours rigoler. Cette fois-ci, on met au défi Monsieur Latreille de faire l’appel le plus mémorable qui soit!

Ou encore…

3. Le King des ados confronté aux #firstworldproblems

Depuis ses tout débuts, Réal Béland aime faire renaître un de ses personnages les plus célèbres, le King des ados. La beauté du personnage, c’est que chaque nouvelle génération lui propose du nouveau matériel. On aimerait donc voir Réal Béland s’attaquer aux problèmes des milléniaux qu’on qualifie bien souvent de « first world problems ». On pense l’attachement aux cellulaires, réseaux sociaux, Netflix, Tinder, relations d’un soir, etc.

Dans un même ordre d’idée…

4. La dame du Sexe est dans l’enveloppe qui se fait poser une colle

Parler de sexe, ça fonctionne toujours, si jamais. Un autre personnage fétiche de Réal Béland est la dame qui répond au courrier de la fausse émission Le Sexe est dans l’enveloppe. Réal Béland en femme signifie déjà un fou rire garanti. S’il donne en plus des conseils de fesses, c’est encore mieux. On veut quand même le mettre au défi, mais cette fois-ci le défi s’adresse au public : préparer une question suffisamment surprenante pour faire travailler Réal Béland un peu quand même.

Sinon…

5. Présenter un nouveau personnage

On est bien ouvert à l’idée que l’humoriste aux mille et un visages nous propose un mille et deuxième masque. Réal Béland a plus d’un tour dans son sac et plus d’une idée dans la caboche pour nous surprendre avec de la nouveauté dans Faire semblant. Il l’avait fait dans le passé notamment avec les personnages de Meskurt, l’hypnotiseur raté inspiré de Messmer et de Gary Kurtz, ou encore avec le joueur de hockey Steve O'Djick aux maintes commotions cérébrales. Il ne manque jamais une occasion de se réinventer.

Ou bien…

6. Un Réal Béland à nu

Ses personnages, on les connait, on les a vu, s’il n’a plus envie de les ressortir, on l’invite à se mettre à nu devant nous, sans masque, sans flafla, au naturel. Non, on ne parle pas de le voir à poil, on parle de retrouver le vrai Réal Béland. On souhaite le connaître davantage sur scène. Un vrai one-man-show. C’est un défi qui peut paraître simple dit comme ça, mais qui s’annonce de taille pour un habitué du personnage.

Et enfin…

7. Se faire plaisir

Toujours dans la lignée du naturel, on aimerait voir Réal Béland parler des choses qui le touchent, partager ses opinions, ses points de vue. Pas ceux de Monsieur Latreille, pas ceux du King, les siennes. C’est bien beau demander aux passants de la Plaza St-Hubert ce qu’ils veulent voir, ou même lire cet article de recommandations, ce point-ci est de loin le plus important. On souhaite voir un Réal Béland qui s’amuse et qui fait comme bon lui semble. Au final, ça va nous faire plaisir qu’il se fasse plaisir.