Le 25 janvier 2020 est une date à retenir pour les amateurs de mélodies douces et de chansons poétiques. En effet, l’auteure-compositrice-interprète Ingrid St-Pierre foulera la scène de la Salle André-Mathieu pour vous inviter à plonger au coeur de son univers sensible et délicat. 

Un départ canon

Après avoir joué tout le répertoire de Richard Desjardins dans de nombreux cafés de Trois-Rivières, la musicienne, originaire de Cabano dans le Bas-Saint-Laurent, s'est lancée dans le grand bain de la chanson avec la sortie de son premier album Ma petite mam'zelle de chemin, le 24 mai 2011. Succès immédiat, Ingrid St-Pierre a été mise en nomination dans la catégorie « Révélation de l'année » au Gala de l'ADISQ, l'année suivante. L'engouement pour ce premier opus est notamment dû au titre Ficelles, qui parle de la maladie d'Alzheimer dont souffrait la grand-mère de l'artiste à l'époque.

Je nouerai des ficelles
à tes souvenirs qui s'étiolent
et le jour où ils s'envoleront
moi j'en ferai des cerfs-volants
mais oublie pas mon nom

L'impact de ce morceau sera tel qu'en 2012, l'artiste se retrouvera associée à la Fondation pour la Recherche sur l'Alzheimer pour faire la promotion d'une campagne de dons. La même année, l'auteure-compositrice revient avec un nouvel album, intitulé L'escapade. Nouveau succès populaire et critique. Cette fois-ci, elle sera mise en nomination dans la catégorie « Album adulte contemporain » au Gala de l'ADSIQ 2013. Toutefois, le prix est remporté par nulle autre que Céline Dion!

À partir de ce moment, les fans vont devoir patienter jusqu'en 2015 pour entendre de nouvelles pièces avec l'album Tokyo. Il faut dire que cet opus a été réalisé dans des conditions assez extraordinaires, car l'artiste a mis au monde son premier enfant durant les sessions d'enregistrement qui se sont déroulées au Japon. Là encore, les amateurs de chansons douces et d'univers oniriques sont aux anges avec l'arrivée de ce troisième opus.

Un quatrième album plus intime que les autres

Depuis le 25 janvier 2019, Ingrid St-Pierre a comblé les attentes de son public avec la sortie d'un quatrième opus intitulé Petite plage. Un album à la saveur particulière, puisqu'il a failli ne jamais voir le jour. En effet, l'artiste a dû concilier sa récente vie de maman à celle de musicienne en tournée, comme elle le raconte dans un article de La Presse paru le 21 janvier 2019 : « Mon fils ne dormait pas – j'ai passé deux ans à ne pas dormir plus de deux heures d'affilée par nuit. J'ai fait ma tournée pareil, je l'emmenais partout avec moi... puis j'ai frappé un mur. Je ne me plains pas, il y a plein de mamans qui pratiquent toutes sortes de métiers qui vivent la même chose. Mais c'est comme si j'avais voulu prouver qu'avoir une famille n'allait rien changer, que tout pouvait continuer comme avant. »  Toutefois, après une grande remise en question,  l'artiste a réussi à sortir l'album le plus intime de sa carrière, comme en témoignent les paroles de la chanson À la mer.

Une fille à la mer, une mère s'effile
J'ai tout foutu en l'air et je ne tiens qu'à un fil
Dans l'écume des vagues je suis pâle Ophélie
Je me noie tant je tangue et là je vais m'échouer

 

Au total, ce sont neuf pièces d'une sensibilité extrême que nous livre l'artiste, dont celle qui conclut l'album, L'enneigée, laquelle fait écho à Ficelles, car elle aborde le départ de la grand-mère de l'artiste. À découvrir sur scène pour un grand moment d'émotion, le 25 janvier 2020 à la Salle André-Mathieu. Pour vous procurer vos billets pour le concert d'Ingrid St-Pierre, suivez le lien suivant.