Novembre marque tranquillement l'arrivée de la longue saison des fêtes de fin d’année. Alors déjà, on s’autorise à fredonner des airs de Noël sous la douche. Émilie-Claire Barlow, chanteuse de jazz originaire de Toronto, a profité de ce moment parfait pour sortir son dernier album, un album de Noël. « Lumières d’hiver » est paru le 3 novembre dernier, et dès le 27 novembre prochain, l’artiste partira pour un mois de tournée à travers le Canada (au Québec notamment), et même au Japon. Nous l’avons rencontrée pour parler francophonie, esprit de Noël et jazz…

Un public francophone

Pour cet album, la majeure partie des chansons est en français, mais sa langue maternelle est l’anglais. Après sa première tournée au Québec en 2006, Émilie-Claire Barlow a ressenti une frustration: « Je voulais communiquer avec mes auditeurs français, mon public ». Elle a alors décidé d’apprendre la langue; et plusieurs années et quelques progrès plus tard, elle a décidé de sortir un album intégralement en français.

En 2012, Seule ce soir voit le jour ; à propos de l’apprentissage du français, elle déclare : « Chanter en français nécessite des formes différentes avec la bouche, articuler différemment, il y a des sons que nous n’avons pas en anglais, et en tant que chanteuse, que musicienne, c’est un vrai défi parce que ma bouche est une grande partie de mon instrument ». Tout ce travail, elle l’a fait en reconnaissance pour son public de la Belle Province, et pour faciliter la communication avec lui: « Les auditeurs Québécois sont très ouverts, avec une attitude positive, prêts à recevoir et très énergiques pendant les spectacles. Ça lance un cycle d’énergie entre le public et la scène ».

« Noël, c'est comme un rythme de jazz, c'est intemporel »

Lumières d’hiver s’inscrit dans une longue tradition de chansons pop / rock / swing de Noël, à la différence de se vouloir un album plus intimiste, plus doux, tout en gardant ce je ne sais quoi de magique et grandiose, à l'image de la fête. Émilie-Claire Barlow confie avoir toujours gardé la recette d’un album de Noël bien en tête pendant la conception de son album, et elle l’explique en trois mots: nostalgique, frais, authentique. C’est cette combinaison qui l’a amenée à faire quelques reprises modernes et « pop sophistiqué » de grands classiques, comme par exemple un traditionnel « As-tu vu le Père-Noël », qu’elle a interprétée en collaboration avec Mitsou Gélinas. Après un échange avec l’artiste dans un événement l’été passé, Émilie-Claire lui a envoyé un courriel dans lequel elle lui aurait directement proposé une collaboration en joignant la chanson en question. Mais ce n’est pas tout, la chanteuse torontoise a également fait une collaboration avec Ingrid St-Pierre pour la chanson « Hey Santa ».

Dans chacune des chansons de l’album, la magie de la fête est retranscrite à merveille, « musicalement, on a ajouté les cloches et les carillons de Noël » justifie Émilie-Claire. Mais alors, en quoi est-ce que le jazz se conjugue avec l’esprit de Noël ? D’après l’auteure de Lumières d’hiver, « Noël, c’est comme un rythme de jazz, c’est intemporel », et mieux encore « les gens qui n’écoutent pas de jazz à l’année écoutent du jazz à Noël »!

Près de 20 ans après son tout premier album, Émilie-Claire Barlow se prépare physiquement et psychologiquement pour sa grande tournée qui commence le 27 novembre, tournée pendant laquelle elle prévoit 27 spectacles. Une partie de sa préparation consiste à vivre doucement, suivre un régime alimentaire spécifique et se reposer, avant de partir pour un mois magique de folie. Et cette magie s'arrêtera à Laval, le temps d'un spectacle le 7 décembre prochain pour sa première médiatique. Pour vous procurer des billets pour cette soirée féérique de jazz, c'est par ici!